Le microbiote intestinal
Le microbiote intestinal

C’est quoi le microbiote intestinal ?

On connaissait son existence, mais il y a quelques années encore on sous-estimait son rôle. Le microbiote intestinal (ou flore intestinale) est désormais considéré comme un organe à part entière.  Il contient des milliers de milliards de bactéries aussi abondantes que les étoiles dans le ciel…

Comment se construit notre microbiote ?

Chacun a son propre microbiote, son empreinte intestinale unique. Il se construit dès la première minute de notre vie et évolue en permanence en fonction de l’environnement dans lequel on vit, de notre alimentation, de nos gènes, des éventuels médicaments consommés, des voyages effectués, …

Quel est le rôle du microbiote ?

Les bactéries, nourries et logées dans notre système digestif, nous offrent en contrepartie une protection contre les agents pathogènes, une participation à la synthèse de certaines vitamines et à l’absorption de certains sels minéraux. Elles jouent également un rôle dans notre métabolisme, notre système immunitaire et entretiennent notre système digestif. Elles influencent même la régulation de notre appétit.

Bien que le monde scientifique en soit aux balbutiements de la recherche sur le microbiote, il apparaît clairement qu'une flore intestinale saine a une influence significative sur notre santé.

Equilibre et déséquilibre du microbiote

On parle alors de dysbiose, lorsque l’équilibre entre les différentes populations bactériennes composant le microbiote est rompu. Ce déséquilibre crée notamment une perméabilité intestinale entrainant une inflammation chronique pouvant influencer le développement de certaines pathologies (obésité, diabète, maladies inflammatoires chroniques de l’intestin, cancer colorectal ou certaines affections du foie). Les mécanismes en cause font l’objet de nombreuses études à l’heure actuelle.

Quels aliments pour un bon microbiote ?

Une alimentation variée, riche en fibres alimentaires, produit une population bactérienne variée et donc un éco-système intestinal équilibré.

Une alimentation variée se caractérise par la consommation de tous les groupes d’aliments. Chaque jour notre alimentation doit donc comprendre des fruits et légumes, des farineux (complets pour plus de fibres !), des produits laitiers (sous forme de lait, yogourt et fromage), des aliments protéiques tels que la viande, le poisson, les œufs, le fromage (et oui, il a un double rôle !) les légumineuses et des graisses de bonne qualité. Nos bonnes bactéries sont fans des prébiotiques, type de sucres présents dans les aliments riches en fibres alimentaires (fruits, légumes, céréales complètes, légumineuses).

En pratique :
  • Manger de tout, varier son alimentation
  • Donner une place importante aux aliments de source végétale (légumes, fruits, pain complet, céréales complètes)
  • Consommer avec modération les aliments ultra-transformés

Qu’est ce qui détruit notre microbiote ?

Une alimentation pauvre en fibres alimentaire, riche en graisses, pauvre en hydrates de carbone, riches en additifs, trop riche en protéines ou trop restrictive ne permet pas de faire vivre de manière adéquate son microbiote.

Et les probiotiques ?

Les probiotiques sont des « bonnes » bactéries présentes dans les aliments fermentés (yogourt, kéfir, bière, choucroute, soja fermenté et dans le lait maternel). Des bactéries a priori intéressantes pour un microbiote sain, cependant des recherches sont encore nécessaires pour déterminer leurs réels effets sur notre microbiote.

Le futur du microbiote

Les recherches actuelles sont importantes et les progrès déjà conséquents.  Les études se poursuivent afin de connaître les mécanismes impliqués et ainsi améliorer notre compréhension afin de déterminer des pistes à utiliser pour la promotion de notre santé et le traitement de pathologies par le biais du microbiote.